Informations

2 : Le système digestif - Biologie

2 : Le système digestif - Biologie



We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

  • 2.1 : Prélude à la nutrition animale et au système digestif
    L'un des défis de la nutrition humaine est de maintenir un équilibre entre l'apport alimentaire, le stockage et la dépense énergétique. Les déséquilibres peuvent avoir de graves conséquences sur la santé. Par exemple, manger trop de nourriture sans dépenser beaucoup d'énergie conduit à l'obésité, qui à son tour augmentera le risque de développer des maladies telles que le diabète de type 2 et les maladies cardiovasculaires. L'augmentation récente de l'obésité et des maladies associées rend la compréhension de l'alimentation et de la nutrition importante pour maintenir une bonne santé.
  • 2.2 : Systèmes digestifs
    Les animaux se nourrissent de la consommation d'autres organismes. Selon leur régime alimentaire, les animaux peuvent être classés dans les catégories suivantes : les mangeurs de plantes (herbivores), les mangeurs de viande (carnivores) et ceux qui mangent à la fois des plantes et des animaux (omnivores). Les nutriments et macromolécules présents dans les aliments ne sont pas immédiatement accessibles aux cellules. Il existe des processus qui modifient les aliments dans le corps animal pour fabriquer les nutriments et les molécules organiques nécessaires au fonctionnement cellulaire.
  • 2.3 : Nutrition et production d'énergie
    Compte tenu de la diversité de la vie animale sur notre planète, il n'est pas surprenant que le régime alimentaire des animaux varie également considérablement. L'alimentation animale est la source des matériaux nécessaires à la construction de l'ADN et d'autres molécules complexes nécessaires à la croissance, à l'entretien et à la reproduction ; collectivement, ces processus sont appelés biosynthèse. Le régime alimentaire est également la source de matériaux pour la production d'ATP dans les cellules. L'alimentation doit être équilibrée pour fournir les minéraux et les vitamines nécessaires au fonctionnement cellulaire.
  • 2.4 : Processus du système digestif
    Obtenir de la nutrition et de l'énergie à partir de la nourriture est un processus en plusieurs étapes. Pour les vrais animaux, la première étape est l'ingestion, l'acte de prendre de la nourriture. Viennent ensuite la digestion, l'absorption et l'élimination. Dans les sections suivantes, chacune de ces étapes sera discutée en détail.
  • 2.5 : Régulation du système digestif
    Le cerveau est le centre de contrôle de la sensation de faim et de satiété. Les fonctions du système digestif sont régulées par des réponses neuronales et hormonales.
  • 2.E : Nutrition Animale et Système Digestif (Exercices)

Si vous êtes un amateur de crème glacée, la simple vue de ce délicieux cornet de crème glacée peut vous mettre l'eau à la bouche. L'« eau » dans votre bouche est en fait de la salive, un liquide libéré par les glandes qui font partie du système digestif. La salive contient des enzymes digestives, entre autres substances importantes pour la digestion. Lorsque vous avez l'eau à la bouche à la vue d'une délicieuse gâterie, c'est un signe que votre système digestif se prépare à digérer les aliments.

Les système digestif se compose d'organes qui décomposent les aliments, absorbent leurs nutriments et expulsent tous les déchets restants. Les organes du système digestif sont représentés dans Graphique 15.2.2. La plupart de ces organes constituent le tractus gastro-intestinal (GI), à travers lequel les aliments passent réellement. Les autres organes du système digestif sont appelés organes accessoires. Ces organes sécrètent des enzymes et d'autres substances dans le tractus gastro-intestinal, mais les aliments ne les traversent pas réellement.

Figure 15.2.2 Les composants du système digestif comprennent le tractus gastro-intestinal et les organes accessoires de la digestion. Trouvez les organes du système digestif dans ce diagramme pendant que vous les lisez ci-dessous.

Fonctions du système digestif

Le système digestif a trois fonctions principales liées aux aliments : la digestion des aliments, l'absorption des nutriments contenus dans les aliments et l'élimination des déchets alimentaires solides. Digestion est le processus de décomposition des aliments en composants que le corps peut absorber. Il se compose de deux types de processus : la digestion mécanique et la digestion chimique. Digestion mécanique est la décomposition physique de morceaux de nourriture en morceaux plus petits, et elle a lieu principalement dans la bouche et l'estomac. Digestion chimique est la décomposition chimique de grosses molécules alimentaires complexes en molécules nutritives plus petites et plus simples qui peuvent être absorbées par les fluides corporels (sang ou lymphe). Ce type de digestion commence dans la bouche et se poursuit dans l'estomac, mais se produit principalement dans l'intestin grêle.

Une fois les aliments digérés, les nutriments qui en résultent sont absorbés. Absorption est le processus par lequel des substances passent dans la circulation sanguine ou le système lymphatique pour circuler dans tout le corps. L'absorption des nutriments se produit principalement dans l'intestin grêle. Toute matière restante de la nourriture qui n'est pas digérée et absorbée sort du corps par l'anus au cours du processus de élimination .


Le système digestif - Bibliographies de biologie - dans le style de Harvard

Votre bibliographie : Ballard, C., 2003. Le système digestif. Chicago, Illinois : Bibliothèque Heinemann.

Système digestif École Britannica

Dans le texte : (École du système digestif Britannica, 2015)

Votre bibliographie : Britannica en ligne. 2015. Système digestif École Britannica. [en ligne] Disponible sur : <http://school.eb.com.au/levels/middle/article/274004> [Consulté le 31 octobre 2015].

Burgess, J.

Alimentation et digestion

1988 - Silver Burdett Press - Englewood Cliffs, N.J.

Dans le texte : (Burgess, 1988)

Votre bibliographie : Burgess, J., 1988. Alimentation et digestion. Englewood Cliffs, New Jersey : Silver Burdett Press.

Le système digestif – GRATUIT Informations sur le système digestif | Encyclopedia.com : Recherche sur le système digestif

Dans le texte : (Le système digestif - Informations GRATUITES sur le système digestif | Encyclopedia.com: Recherche sur le système digestif, 2015)

Votre bibliographie : Encyclopédie.com. 2015. Le système digestif – GRATUIT Informations sur le système digestif | Encyclopedia.com : Recherche sur le système digestif. [en ligne] Disponible sur : <http://www.encyclopedia.com/doc/1G2-3437000013.html> [Consulté le 31 octobre 2015].

Société gastro-entérologique d'Australie

Dans le texte : (Société gastro-entérologique d'Australie, 2015)

Votre bibliographie : Gesa.org.au. 2015. Société gastro-entérologique d'Australie. [en ligne] Disponible sur : <http://www.gesa.org.au/content.asp?id=105> [Consulté le 31 octobre 2015].

Système digestif

Dans le texte : (Système digestif, 2015)

Votre bibliographie : Kidshealth.org. 2015. Système digestif. [en ligne] Disponible sur : <http://kidshealth.org/teen/your_body/body_basics/digestive_system.html> [Consulté le 31 octobre 2015].

Lynn30k et atyourservice

Comment le système digestif nous aide-t-il à vivre ?  - Aide aux devoirs - eNotes.com

Dans le texte : (lynn30k et atyourservice, 2009)

Votre bibliographie : lynn30k et atyourservice, 2009. Comment le système digestif nous aide-t-il à vivre ? - Aide aux devoirs - eNotes.com. [en ligne] eNotes. Disponible sur : <http://www.enotes.com/homework-help/how-does-digestive-system-help-us-live-84281> [consulté le 31 octobre 2015].

La structure et la fonction du système digestif

Dans le texte : (La structure et la fonction du système digestif, 2015)


Mouvements de l'intestin grêle humain : 2 types | Système digestif | La biologie

Les types de mouvements suivants se trouvent dans l'intestin grêle humain : 1. Segmentation rythmique ou pendule de Ludwig 2. Péristaltisme.

Type # 1. Segmentation rythmique:

Ce sont des anneaux de contraction se produisant à intervalles réguliers dans lesquels une partie de l'intestin est divisée en segments. La contraction est suivie d'un relâchement. La contraction a lieu au site de distension maximale. Elle peut être étudiée sous radiographie après repas baryté. La colonne opaque de farine de baryum se brise en plusieurs petits segments.

Au moment suivant, chacun de ces segments est subdivisé par un nouveau lot de contractions, le groupe précédent ayant disparu entre-temps. Les moitiés des segments adjacents ainsi divisées se rejoignent et forment de nouveaux segments. Ceux-ci sont à nouveau subdivisés et ainsi le processus se poursuit (Fig. 9.50).

Selon Friedman, il existe deux types de contractions de segmentation dans le duodénum :

(1) Un type consistait en une contraction localisée dans un segment de moins de 2 cm et était d'apparence excentrique.

(2) L'autre était concentrique et consistait en une contraction locale impliquant un segment généralement plus long que 2 cm et uniforme circonférentiellement.

Chez les animaux les groupes de contractions se succèdent à raison de 20 – 30 par minute. Chez l'homme, le rythme est plus lent. La fréquence est inversement proportionnelle à la distance de l'estomac. Un changement cyclique du potentiel électrique s'est produit dans le duo & shydenum connu sous le nom de rythme électrique de base (B.E.R.) prend naissance près de l'entrée du canal cholédoque et descend le duodénum.

Dans le duodénum, ​​il est d'environ 17 par minute, dans l'iléon, d'environ 12 par minute. De plus, des rafales irrégulières de potentiel de pointe superposées à B.E.R. apparaissent dans un dossier électrique. La contraction est donc segmentaire et non péristaltique puisque le potentiel de pointe et les contractions ne précèdent pas de plus de quelques centimètres. La durée du cycle électrique est d'environ 3,5 secondes. et donc le rythme est de 17 -18 par minute.

La variation de fréquence dans différentes régions est due au gradient des propriétés physiologiques, à savoir, la rythmicité, l'irritabilité, la variation de la période de latence et la sensibilité aux médicaments. La contraction musculaire se produit à des intervalles d'un certain nombre de multiples de 3,4 secondes et ne se déplace pas très loin le long de l'intestin. Le nerf vague (fig. 9.51) et les nerfs splanchniques (fig. 9.52) régulent l'activité de l'intestin et de la médullosurrénale dans les conditions psychiques, mais l'action de ces nerfs est inversée dans le contrôle du sphincter iléocaecal.

Ce sont les mouvements les plus fondamentaux de l'intestin et sont dus à la propriété exceptionnelle du muscle lisse qu'est la rythmicité. Le muscle circulaire est responsable du mouvement le plus visible. Ils sont de nature myogénique et sont intendant de tous les nerfs.

Le mouvement de segmentation ne provoque pas le passage en avant des matériaux alimentaires. Il aide- (1) à la digestion en raison du bon mélange des aliments avec les enzymes du jus digestif, (2) à l'absorption en raison de- (a) le changement constant de la couche de liquide en contact avec la muqueuse, (b) le changement de pression, ( 3) dans l'amélioration de la circulation intestinale.

Taper # 2. Péristaltisme :

Le péristaltisme est décrit comme une onde composite, consistant en une onde de relaxation suivie d'une onde de constriction. C'est un mouvement de translation qui descend dans l'intestin dans une direction aborale (loin de la bouche). Bayliss et Starling ont démontré qu'un stim­ulus appliqué à un point donné de la paroi intestinale provoque une contraction au-dessus et une relaxation en dessous du point stimulé (Fig. 9.53 & 9.54). Il s'agit d'un réflexe local des muscles lisses et de leurs plex&shuses intrinsèques. C'est ce qu'on appelle la loi de l'intestin ou le réflexe myentérique. Il est suggéré que le péristaltisme dépend de ce réflexe.

Habituellement, deux types de contraction, à savoir, la segmentation péristaltique et rythmique sont présents simultanément, le premier se superpose au second et est responsable de l'élévation du niveau de tonus du muscle intestinal sans aucune interruption du rythme de la contraction de segmentation. L'onde péristaltique se déplace sur des distances variables, certaines de quelques cm et d'autres de quelques mètres en fonction de l'intensité du stimulus.

Les contractions segmentaires se reproduisent parfois fréquemment en conservant son caractère et se déplacent de manière aborale sous forme de mouvements péristaltiques. Une onde péristaltique induite par un stimulus puissant peut balayer toute la longueur de l'intestin grêle, ce qu'on appelle une onde de précipitation ou une ruée péristaltique.

Les ondes péristaltiques se déplacent par voie orale et non par voie orale et sont dues au gradient de rythmicité, de conductivité et d'irritabilité. L'impulsion survient dans le point le plus irritable et se déplace dans le moins irritable, c'est-à-dire le côté aboral et non le côté buccal en raison de la longue réfractarité.

Type de péristaltisme:

Trois types de mouvements péristaltiques sont présents dans l'intestin grêle :

Il s'agit d'une onde lente et douce se déplaçant à une vitesse de 1 à 2 cm par seconde qui s'éteint facilement après avoir parcouru une courte distance.

Il s'agit d'une onde très rapide parcourant toute la longueur du petit intestin à la vitesse de 2 à 25 cm (environ 10 cm en moyenne) par seconde. Selon Alvarez, ce dernier est un véritable péristaltisme. En raison de sa vitesse rapide, il est également connu sous le nom de péristaltisme de pointe.

iii. Troisième type (antipéristaltisme) :

À tous égards, c'est la même chose que le péristaltisme, sauf que sa direction est opposée. Il se déplace dans le sens oral. Il n'est présent dans les deuxième et troisième parties du duodénum que chez l'homme. Un faible antipéristaltisme se produit également dans la partie terminale de l'iléon, empêchant ainsi un passage rapide du contenu iléal dans le caecum.

Dans le duodénum, ​​il aide par mélange et provoque une régurgitation duodénale dans l'estomac. Ces mouvements antipéristaltiques se produisent en raison de la présence d'une zone réceptrice sensible dans cette région qui répond aux qualités du chyme et vise à retarder le passage du chyme dans la partie inférieure de l'intestin, facilitant ainsi la digestion et l'absorption.

Le péristaltisme dépend à la fois de facteurs nerveux et chimiques. Le vagi et le sympathique ont une influence sur les mouvements péristaltiques. La stimulation du vague augmente et celle du sympathique inhibe le péristaltisme. En revanche, la vagotomie ne diminue l'activité péristaltique que dans une moindre mesure. Le plexus nerveux local (plexus d'Auerbach) aide à la coordination des mouvements péristaltiques.

La distension de l'intestin, normalement causée par la présence de nourriture, provoque des mouvements péristaltiques dus à un réflexe d'étirement appelé réflexe myentérique. L'inhibition du réflexe de l'ensemble de l'intestin grêle peut avoir lieu en raison de l'étirement de la partie inférieure de l'intestin grêle (tel que l'intestin et le réflexe intestinal) ou l'étirement de la vésicule biliaire et de la vessie urinaire, etc.

Ces inhibitions peuvent être supprimées par stimulation des nerfs splanchniques (sympathique). Des présences de plexus nerveux local (plexus myentérique) sont nécessaires pour cela et dont les récepteurs afférents sont présents dans la membrane muqueuse de l'intestin. La libération de 5-hydroxytryptamine (sérotonine) des cellules entérochromaffines est un médiateur possible dans cette action réflexe. Le rôle d'un polypeptide basique, la substance P, en tant que médiateur a également été suggéré.

Rôle des endocriniens:

Les hormones exercent également une grande influence. La pituitrine excite les mouvements, ainsi que la thyroxine. L'adrénaline inhibe les mouvements.

Réflexe gastro-iléal:

Il s'agit d'une manifestation particulière des mouvements péristaltiques dans l'iléon. Le péristaltisme est généralement très lent dans la dernière partie de l'iléon. Mais après un repas, un péristaltisme vif s'installe par réflexe dans cette région. C'est ce qu'on appelle le réflexe gastro-iléal. Le but est de chasser le contenu iléal dans le caceum et ainsi de faire de la place pour un approvisionnement frais.

je. La fonction principale est la propagation de la nourriture.

ii. Les autres fonctions sont les mêmes que celles du mouvement de segmentation.

La théorie du gradient métabolique d'Alvarez est importante à cet égard. Il observe que l'excitabilité, la fréquence des mouvements, la force de contraction, le tonus de l'intestin diminuent progressivement de haut en bas le long du canal intestinal. Même la direction normale du péristaltisme est de haut en bas.

La période de latence des muscles intestinaux s'allonge progressivement dans les parties inférieures de l'intestin grêle. Cette particularité, selon Alvarez, est due à la différence de degré d'activité métabolique entre les parties supérieure et inférieure de l'intestin. Le taux métabolique est beaucoup plus élevé dans la partie supérieure que dans la partie inférieure et c'est de ce gradient que dépend cette différence.

Dans certaines conditions pathologiques de l'intestin, telles que l'inflammation, l'obstruction, etc., le taux métabolique de la partie malade peut être plus élevé que ceux au-dessus. De sorte que dans de telles conditions, l'antipéristaltisme commencera au site de la lésion et se poursuivra vers l'estomac. Cette théorie explique le phénomène des vomissements fécaux lors d'une occlusion intestinale.


Le système digestif

NOTE IMPORTANTE: Vous pourriez être tenté d'imprimer ce matériel. Bien que vous soyez certainement autorisé à le faire, je vous suggère de NE PAS l'imprimer jusqu'à 3 jours avant le test. À tout moment avant cela, je peux apporter des modifications pour refléter ce qui se passe en classe. Si vous l'imprimez trop tôt, il vous manquera des informations qui pourraient apparaître sur le test.

Maintenant que vous avez appris les nutriments importants qui devraient faire partie d'une alimentation équilibrée, il est temps d'apprendre comment ces nutriments passent de la nourriture à vos cellules. Vous vous souvenez peut-être que le tout premier jour où nous avons commencé à en apprendre davantage sur la nutrition, j'ai demandé « Pourquoi mangeons-nous ? » La réponse était « Parce que nos cellules ont besoin d'énergie. »

La plupart des gens savent que la nourriture doit être digérée. Beaucoup de gens connaissent certains des endroits où la digestion a lieu. L'estomac est souvent donné comme exemple d'endroit où la digestion se produit. Les intestins sont un autre exemple courant. Ces deux réponses sont justes, mais il y a beaucoup plus pour le système digestif.

Avant d'examiner les organes qui forment le système digestif, il est important de comprendre que le système digestif remplit trois fonctions liées, mais distinctes.

  • Premièrement, le système digestif doit décomposer les aliments en molécules que les cellules peuvent utiliser.
  • Deuxièmement, les molécules doivent être transférées dans le sang afin qu'elles puissent être transportées dans toutes nos cellules.
  • Enfin, les déchets doivent être éliminés du corps.

Digestion: Le nom du processus de décomposition des aliments en petites molécules de nutriments que les cellules peuvent utiliser est appelé digestion. Il existe deux types de digestion. Un type de digestion est appelé digestion mécanique. Dans la digestion mécanique, les aliments sont physiquement décomposés en plus petits morceaux. Mâcher des aliments est un bon exemple de digestion mécanique. Le deuxième type de digestion est appelé digestion chimique. La digestion chimique se produit lorsque les enzymes et autres produits chimiques produits par le corps décomposent les aliments en les plus petits éléments constitutifs qui les composent. Un exemple est lorsque l'amidon, un glucide complexe, est décomposé en molécules de sucre dont il est composé. Un autre exemple est lorsqu'une protéine est décomposée en acides aminés qui la composent.

Absorption: Le nom du processus par lequel les nutriments sont transférés dans le sang est l'absorption. Lors de l'absorption, les molécules nutritives complètement digérées traversent la paroi du système digestif dans le sang. Le sang transporte ensuite les molécules nutritives dans tout le corps, atteignant chaque cellule.

Élimination: Toutes les matières présentes dans les aliments ne sont pas digérées (les fibres, par exemple, ne sont pas digérées) et toutes les matières présentes dans les aliments ne sont pas absorbées. Ces matériaux doivent être éliminés du corps en tant que déchets.

Cette illustration montre certains des organes qui font partie du système digestif.Commençons notre voyage à travers le système digestif au même endroit où la plupart des aliments commencent leur voyage : la bouche.

Plusieurs choses différentes arrivent à la nourriture quand elle est dans la bouche. Premièrement, nous utilisons nos dents pour mâcher les aliments en petits morceaux. Ceci est un exemple de digestion mécanique. Chaque morceau de nourriture est également recouvert et mélangé avec salive. La salive est produite par les glandes salivaires et contient des enzymes. Une enzyme, appelée amylase, commence le processus de décomposition des glucides. La digestion des glucides dans la bouche par l'amylase est un exemple de digestion chimique.

Nous savons tous à quel point il est important de bien s'alimenter. Depuis que vous êtes élèves du primaire, vous avez appris à faire les bons choix alimentaires, à lire l'étiquette de la valeur nutritive qui se trouve sur les emballages des aliments et à comprendre l'importance de choisir les aliments en fonction de la pyramide alimentaire. Afin de vraiment comprendre l'importance de la nutrition, cependant, vous devez comprendre ce qui arrive réellement à votre nourriture, et tout ce qu'elle contient, au fur et à mesure qu'elle se déplace dans votre système digestif.

L'œsophage

L'œsophage est un tube qui va de la bouche à l'estomac. Mais ce n'est pas seulement la gravité qui fait que votre nourriture va dans votre estomac. Votre œsophage a des muscles puissants qui poussent les aliments vers le bas en utilisant un processus appelé péristaltisme. Parfois, le processus recule. C'est ce qu'on appelle le péristaltisme inversé, lorsque le contenu de votre estomac remonte l'œsophage jusqu'à votre bouche. Beurk ! C'est pourquoi vomir est une expérience si désagréable !

Ce n'est pas seulement la nourriture qui va dans votre bouche. Vous pouvez aussi respirer par la bouche. Si vous regardez l'illustration ci-dessus du système digestif, vous verrez que le nez est également connecté à la bouche. Ainsi, même l'air que vous respirez par le nez se "connecte" à l'air que vous respirez par la bouche. L'air que vous respirez ne va pas à votre estomac, cependant. Au lieu de cela, il doit aller dans vos poumons par un autre tube appelé trachée. Qu'est-ce qui empêche la nourriture de descendre dans la trachée ? Les épiglotte! L'épiglotte est un petit lambeau de tissu qui recouvre l'ouverture de la trachée chaque fois que vous avalez. En raison de l'épiglotte, vous ne pouvez pas respirer et avaler en même temps. Allez-y, essayez-le! Assurez-vous simplement qu'il n'y a pas de nourriture dans votre bouche lorsque vous le faites. Vous savez probablement par expérience que si vous respirez avec de la nourriture dans la bouche, une partie peut pénétrer dans votre trachée. C'est pourquoi les gens s'étouffent. Si un morceau de nourriture assez gros reste coincé dans la trachée, votre alimentation en air est coupée et si vous ne pouvez pas sortir la nourriture, vous mourrez.

L'estomac

Vous pourriez penser que mâcher de la nourriture dans la bouche est la fin de la digestion mécanique. En fait, la plupart des digestions mécaniques se produisent dans l'estomac. Votre estomac a trois couches de muscles puissants qui se contractent, comprimant les aliments et les mélangeant avec des sucs digestifs. Vous pouvez même parfois entendre votre estomac « grogner » ! Au fur et à mesure que la nourriture est agitée et retournée dans votre estomac, elle se brise en morceaux de plus en plus petits.

Il y a aussi une digestion chimique qui se déroule dans votre estomac. Une enzyme appelée pepsine digère les protéines, les décomposant en acides aminés qui les composent. Votre estomac contient également acide hydrochlorique. L'acide a deux objectifs. Premièrement, il tue beaucoup de bactéries dans votre nourriture qui pourraient vous nuire. Deuxièmement, cela permet à la pepsine de faire son travail plus facilement, car la pepsine fonctionne mieux dans un environnement acide.

Vous ne pensez peut-être pas que se promener avec un estomac plein d'acide chlorhydrique est une si bonne idée. C'est le même acide qui est versé dans votre piscine. Si vous en avez déjà renversé sur le sol, vous avez probablement vu tout le bouillonnement et la fumée ! Alors, comment se fait-il que l'acide ne brûle pas un trou dans votre estomac ! La réponse pourrait te surprendre. La réponse est muqueux. L'intérieur de votre estomac (et l'intérieur de nombreux autres organes) est recouvert de mucus. Cela empêche l'acide de brûler un trou dans votre estomac. Si la membrane muqueuse de votre estomac est endommagée, l'acide commencera à brûler un trou. C'est ce qu'un ulcère est. Parfois, un peu de vos sucs gastriques remontent dans votre œsophage. Ça fait mal! On appelle ça des brûlures d'estomac.

Il faut quelques heures à l'estomac pour achever la digestion mécanique des aliments. À ce stade, la plupart des glucides complexes ont été décomposés en sucre. La plupart des protéines ont été décomposées en acides aminés. La nourriture a été transformée en un liquide épais. Ce liquide, appelé chyme, est ensuite libéré dans l'intestin grêle. Le chyme est capable de passer dans l'intestin grêle lorsque la valve pylorique, située entre l'estomac et l'intestin grêle, s'ouvre. C'est dans l'intestin grêle que se déroulent les dernières étapes de la digestion chimique. C'est également dans l'intestin grêle que les molécules nutritives sont transférées dans le sang.

Soit dit en passant, le mot « quotchyme » ne se prononce pas de la même manière que « carillon », qui est le son que fait une cloche. Au lieu de cela, le "ch" se prononce comme un "k dur."

L'intestin grêle

Mettons une chose au clair : il n'y a rien de petit dans l'intestin grêle. Il tire son nom du fait qu'il a un diamètre plus petit que le gros intestin. Mais, ça continue encore et encore! L'intestin grêle mesure environ 6 mètres de long. C'est presque 20 pieds! Pour vous donner un point de référence, le plus gros Land Rover 2015 mesure 17 pieds de long.

L'intestin grêle est long car il doit être long. Il doit s'y passer beaucoup de choses. La plupart des amidons et des protéines sont partiellement décomposés au moment où ils atteignent l'intestin grêle, mais de nombreux autres nutriments n'ont même pas commencé à être digérés.

Digestion dans l'intestin grêle

La nourriture dans l'intestin grêle est mélangée à différentes enzymes et jus. Certains d'entre eux sont produits par l'intestin grêle et d'autres sont produits par le foie et le pancréas. Les substances produites par le foie et le pancréas pénètrent dans l'intestin grêle par de petits tubes.

Le foie est le plus grand organe du corps, et il a de nombreuses fonctions différentes. Pour le moment, nous allons nous concentrer uniquement sur le rôle qu'il joue dans le système digestif. Le foie produit un liquide digestif spécial appelé bile. La bile est utilisée pour décomposer la graisse en minuscules gouttelettes. Le foie stocke la bile dans un organe appelé vésicule biliaire. Un petit tube relie la vésicule biliaire à l'intestin grêle à travers lequel la bile est transférée.

Le pancréas, comme le foie, est un organe polyvalent. Son travail dans le système digestif est de terminer la digestion des amidons, des protéines et des graisses.

Absorption dans l'intestin grêle

Rien de cette digestion n'aurait d'importance s'il n'y avait pas un moyen de transférer les nutriments de l'intestin grêle au sang. N'oubliez pas que le sang circule dans toutes les cellules du corps. En plus de transporter l'oxygène, le sang transporte des nutriments.

À l'intérieur de l'intestin grêle se trouvent des millions de minuscules structures appelées villosités. A l'intérieur de chaque villosité (villus est singulier et villosités est pluriel) est un microscopique capillaire (un capillaire est un très petit vaisseau sanguin). Les nutriments contenus dans l'intestin grêle "s'infiltrent" dans le capillaire où ils peuvent être transportés dans des vaisseaux sanguins plus gros et, éventuellement, dans toutes les cellules du corps.

La photo ci-dessus est une image réelle d'une villosité prise au microscope. Si vous regardez de très près les capillaires, vous pouvez voir les globules rouges individuels à l'intérieur. N'oubliez pas que l'intérieur de l'intestin grêle est recouvert de millions de ces minuscules villosités.

C'est bien pour moi de dire que les nutriments contenus dans les aliments digérés passent les villosités et "fuient" dans les capillaires. Mais comment cela se passe-t-il ? La réponse est la diffusion!

La diffusion est définie comme le mouvement des particules des zones de forte concentration vers les zones de faible concentration. Je l'ai maintenant? Je ne le pensais pas ! Regardons un exemple de diffusion dans la vraie vie. Juste au cas où vos parents ou un frère ou une sœur aîné liraient ceci, je n'utiliserai pas l'exemple de la classe. Inutile de les dégoûter ! Au lieu de cela, j'utiliserai un exemple de la cuisine. Disons que quelqu'un cuisine quelque chose sur la cuisinière qui dégage une forte odeur. C'est peut-être du curry. C'est peut-être du poisson. C'est peut-être de la sauce marinara. C'est peut-être du bacon. Où est l'odeur la plus forte ? Juste au-dessus du pot. Après un certain temps, cependant, vous pourrez sentir ce qui mijote n'importe où dans la cuisine. L'odeur n'est peut-être pas aussi forte qu'elle l'était juste au-dessus du pot, mais elle est là. Continuez à cuisiner assez longtemps et toute la maison sentira. L'odeur ne sera pas aussi forte que lorsqu'elle était juste dans la cuisine, mais vous pourrez deviner depuis votre chambre ce que vous mangez pour le dîner. C'est la diffusion. L'odeur se déplace d'un endroit où elle est concentrée (forte) à un endroit où elle n'est pas aussi concentrée. Il bouge tout seul. Une fois que la concentration de l'odeur est égale partout dans la maison, le mouvement s'arrête. Si vous ouvriez la porte, l'odeur commencerait à se déplacer à l'extérieur, essayant de remplir le monde d'une odeur de friture de bacon. À ce moment-là, les petites particules d'odeur seraient tellement dispersées que votre nez ne serait pas en mesure de les détecter. Mais ils sont là !

Il y a beaucoup de nutriments dans la nourriture digérée entourant les villosités, mais aucun nutriment à l'intérieur des capillaires. Ainsi, les nutriments se déplacent de la zone de forte concentration vers la zone de faible concentration.

L'importance de la superficie

Savez-vous quelle est la superficie ? Repensez à la petite activité que vous avez faite en classe avec le fil et votre main. Quand vous gardiez vos doigts ensemble, combien de temps le fil devait-il faire pour entourer votre main ? Que s'est-il passé lorsque vous avez écarté vos doigts pour que le fil fasse le tour de chaque doigt ? A-t-il fallu plus de fil? C'est à cela que sert la surface.

Beaucoup de nutriments doivent être absorbés dans l'intestin grêle. Plus la surface est grande, plus les nutriments peuvent être absorbés. L'intestin grêle mesure environ 20 pieds de long. Si vous répétiez l'expérience du fil avec un intestin grêle lisse, cela prendrait 20 pieds de fil. Mais, supposons que vous deviez enrouler le fil pour qu'il fasse le tour de chacun des millions de villosités ? Ce serait beaucoup, beaucoup plus long que 20 pieds. Les villosités permettent à l'intestin grêle d'augmenter sa surface sans avoir besoin d'être plus longs.

La superficie est un sujet très important lorsque l'on aborde la biologie au second semestre. Vous le reverrez ce semestre lorsque nous étudierons le système respiratoire, alors si vous ne le comprenez pas complètement, demandez !

La maladie cœliaque est une affection qui endommage les villosités. Si les villosités sont endommagées, les nutriments ne peuvent pas être absorbés. Les personnes atteintes de la maladie cœliaque doivent éviter le gluten, car le gluten amène le système immunitaire du corps à attaquer les villosités, causant des dommages.

Le gros intestin

Une fois que tous les nutriments ont été retirés des aliments dans l'intestin grêle, ils se déplacent dans le gros intestin. Dans le gros intestin, l'eau est éliminée. Les bactéries qui vivent dans le gros intestin tirent leurs nutriments des matières qui les traversent. Ces bactéries ne causent pas de maladie. En fait, ils aident certaines des bactéries qui vivent dans le gros intestin à produire de la vitamine K.

Les déchets se sont déplacés du gros intestin vers le rectum. C'est dans le rectum que les déchets sont comprimés sous forme solide et éliminés du corps par une ouverture appelée le anus.

La digestion peut-elle affecter l'évolution ?

Avez-vous déjà regardé un chimpanzé ? La plupart d'entre nous se concentrent sur leur visage ou leurs mains. Nous nous concentrons sur ces choses parce que nous sommes habitués à reconnaître les choses à leur visage et nous aimons voir à quel point les mains des chimpanzés sont similaires aux nôtres. Mais qu'en est-il de leur ventre ? Un chimpanzé a un ventre beaucoup plus gros qu'un humain. C'est parce que les chimpanzés ont beaucoup plus d'intestins dans leur corps que nous. Les scientifiques se sont demandé pourquoi, au cours de notre évolution, nous avions perdu autant de « plomberie » dans nos intestins. Certains scientifiques pensent que c'est parce que nous cuisinons nos aliments. Il s'avère que lorsque les aliments sont cuits, ils nécessitent moins d'énergie et moins de travail pour les digérer. Nous n'avons donc pas besoin d'autant d'intestin qu'un chimpanzé. Les chimpanzés, bien sûr, ne font pas cuire leur nourriture.

Parce qu'il est plus difficile de digérer les aliments crus que les aliments cuits, les humains peuvent tirer plus d'énergie des aliments qu'ils mangent. N'oubliez pas qu'il faut de l'énergie sous forme de calories pour digérer les aliments. Il y a même certains aliments qui peuvent nécessiter plus d'énergie à mâcher et à digérer qu'ils n'en fournissent ! Ainsi, lorsque les humains ont commencé à cuisiner leur nourriture, ils avaient des calories "en plus". Certains scientifiques pensent que ces calories supplémentaires sont ce qui a permis à notre cerveau de se développer, faisant de nous les êtres intelligents que nous sommes aujourd'hui.

Liens d'étude

Si vous souhaitez en savoir plus sur le système digestif, voici quelques liens.

Juste pour le plaisir, vous pouvez Cliquez ici à regarder Puis-je manger ça ? Vous serez ne pas être testé sur le matériel contenu dans cette vidéo.

Cliquez ici pour regarder la vidéo sur le système digestif de Bill Nye que nous avons regardée en classe au début de cette unité.

Cliquez ici pour regarder la vidéo Crash Course Biology que nous avons regardée en classe. N'oubliez pas de mettre souvent la vidéo en pause, car elle a été conçue pour les élèves inscrits dans un cours de biologie au secondaire. Portez une attention particulière aux informations sur la surface.

Quelle est la taille d'une cellule ? Vous m'avez entendu dire que les cellules sont minuscules. Mais à quel point ? Cliquez ici pour visiter un site Web qui vous montre à quel point les cellules sont petites !

Cliquez ici pour afficher ou télécharger une copie des pages du manuel sur lesquelles cette section du manuel en ligne est basée. Ceux-ci sont ne pas pages de votre Santé des adolescents cahier de texte!

Guide d'étude - Cliquez ici pour voir or télécharger une copie du guide d'étude.

Test de pratique - À venir! N'oubliez pas que vous devez disposer d'un identifiant d'étudiant valide pour Jupiter Grades afin d'accéder au test pratique.

PowerPoint commenté - Le PowerPoint commenté est ci-dessous. Click on the arrow to start the presentation. Be sure to make the presentation full screen so that you will be able to read it! Please remember that the PowerPoint is not intended to be a replacement for the text and the links above. Not every topic that you may be tested on is in the PowerPoint, and not every topic contained in the PowerPoint will be on the test.


Pharynx & Oesophagus

Swallowing

Swallowing is a reflex reaction and happens without us thinking about it. Before swallowing the tongue rolls the food into a soft ball and pushes it to the back of the mouth. The food pushes the soft palate upwards which blocks the upper pharynx and stops food going into the nasal cavity. Voluntary muscles in the face, neck and tongue push the food through the pharynx. As the food is swallowed it passes over the epiglottis which covers the opening of the respiratory system and prevents food entering it. Food passes the epiglottis and into the oesophagus which connects the pharynx to the stomach.

Now the food enters the oesophagus and is called a bolus. The oesophagus has circular muscles in the wall. These muscles contract behind the bolus to push it along and the muscles in front of the food relax. This way food passes along the oesophagus to the stomach. This movement is known as péristaltisme.


KEY POINT - The job of the digestive system is to break down large food molecules. This is called digestion.

Digestion happens in two ways: physique et chemical.

  • Physique - digestion occurs in the mouth where the teeth break up the food into smaller pieces. The food we eat needs to be broken down into small pieces which we chew up into even smaller ones before swallowing them. Once the food gets to the stomach the food is broken down further by the stomach's muscular walls.
  • Chimique - digestion is caused by enzymes digestives ( Enzymes are biological catalysts found in all cells of the body) that are released at various points along the digestive system. Substances which our body needs cannot be absorbed into our blood until they have been broken down further and converted into small soluble chemicals.

Once the food molecules have been digested, they are small enough to diffuse into the bloodstream or lymph vessels. C'est appelé absorption .

Within the stomach the following happens to the foods

  • Glucides is turned into glucose, which our bodies need to make energy.
  • Protéine is turned into amino acids, required for cell growth and repair.
  • Fats and oils are turned into fatty acids and glycerol, needed to insulate our bodies and make cell membranes.
  • Vitamins and minerals do not have to be digested because they are already small enough to get into our blood.

Digestive System Diagram

The digestive process is as follows:

  • 1. Digestion chimique starts in the mouth through enzymes et salive. The food is then moved to the estomac
  • 2. The Intestin grêle receives the food next and produces protéase et lipase, food is absorbed into blood, large surface area by villi
  • 3. Large Intestine (Colon) is where indigestible food is passed to. Any excess water is absorbed before it is excreted from the anus.

The following also play a part in the process

  • Les Estomac produces protease, HCl and pummels food with muscular walls
  • Les Gall Bladder magasins bile after its been made by the le foie
  • Les Pancréas produit enzymes: carbohydrase, lipase, protease

Villi are small projections covering the inside walls of the small instestine. Food products pass into the blood stream through the villi.

Villi are located in the intestin grêle, and absorb very small molecules into the blood stream. All other molecules (indigestible) are passed into the gros intestin.


Biology 1203 2/11: The Digestive System Notes

1. Which anatomical structures and chemical compounds are involved in the digestion of food inside the oral cavity (buccal cavity)?

  • Lips/Cheeks: keeps food between teeth as we chew
  • Bouche douce: Rises reflexively to close off nasopyhranx to separate it from food passage
  • Hard Palate: rigid surface against which tongue forces food during chewing
  • Langue: grips/repositions food, mixes food with salvia to form bolus, and initiates swallowing
  • Les dents: grinds and tears food into smaller pieces (chews, or masticates)
  • Chemical Compounds in mouth: Salivary Amylase, digests starch. Lingual Lipase is produced from tongue, but not active in the mouth

2. Which layers of tissue surrounding the GI tract (or alimentary canal) are important for digestion and why (i.e. describe their contributions)?

  • Mucosa Layer: Secretes mucus, digestive enzymes, hormones, abosorbs products, protects against infections diseases
  • Submucosa Layer: made of areolar connective tissue. It has elastic fibers to enable the stomach to expand after storing a large meal. It also has blood, nerve fibers, lymphoid follicles, and lymphatic vessels which supply the tissues of GI tract
  • Muscularis Externa: Made of smooth muscle tissue. Responsible for segmentation (constricitons of small intestine to miss food with digestive fluids) and peristalsis (moving food down GI tract). Forms sphincters (valves) to control food passage between organs and prevent back flow
  • Serosa: Made of areolar connective tissue in most GI tract organs. In esophagus it is replaced by adventitia, made of dense connective tissue. This binds esophagus to surrounding structures.

3. How does the term “propulsion” relate to digestion? Where does propulsion occur and how?

  • Propulsion moves food through the digestive tract. Peristalsis (which is the major means of propulsion) involves alternating waves of contraction and relaxation of muscles on organ walls. It squeezes food along tract, but some mixing occurs. This occurs through the alimentary walls. When circular muscles contract, lumen is decreased, bolus squeezed downwards. When longituital muscles contract, lumen widens and bolus is pushed through

4. Which mechanical and chemical processes of digestion contribute to transforming a bolus into chyme within the stomach?

  • The muscularis in stomach runs obliquely, allowing it to mix, churn, and move food along the tract. It also pummels the food, physically breaking it down into smaller fragments and ramming it into small intestine (mechanical)
  • Peristalsis movements of stomach wall (mech) mixes highly acidic, Powerful hydrochloric acid in stomach which breaks down bolus into liquid chyme.
  • Serotonin causes the contraction of stomach muscles
  • Stomach enzyme called pepsin breaks down most protein in food here
  • Then, chyme is transported from pylorus (end portion of stomach) to SI

5. Describe how the liver, pancreas and small intestine together facilitate the digestion of most of the food you eat and absorption of most of the nutrients obtained from your food.

  • DIGESTION
    • Produces bile salts, which emulsifies fats, Controls amounts of gluclose in blood (exchanges it to glycogen or fat if excess)
    • Converts nitrogen-containing toxic substances (such as ammonia, produced when proteins are burned for energy) into urea
    • Simple sugars are created in the liver by breaking down both proteins and glycogen. The liver convert simple sugars (monosac) into glycogen which is better for storage. It controls the balance of simple and complex sugar storage and releases sugar stores when needed for energy.
    • bile salts emulsifies fats AND assist with fat and cholesterol absorption. Converts fatty acids in forms that can be stored and transported. Basically, helps in absorption of fats
    • Detoxifies various substances such as alcohol, and drugs
    • DIGESTION/ABSORPTION:
      • produces enzymes that break down all categories of foodstuffs
      • Very high pH (basic) so it can neutralize the highly acidic chyme entering duodenum. Sodium bicarbonate is what makes pancreatic juice alkaline
      • Contains many pancreatic enzymes including: Proteases (proteins), Amylase (starch), Lipase (fats), nucleases (for nucleic acids)
      • Produces glucagon and insulin: hormones for regulating glucose blood levels
      • DIGESTION
        • produces secretin, a hormone which stimulates release of pancreatic juice and bile from liver.
        • produces enzymes that digest carbs and proteins, but lipid digestion has only begun
        • most chemical digestion occurs here. Peristalsis also is at work in this organ, moving food through and mixing it with digestive secretions from the pancreas and liver
        • duodenum is largely responsible for the continuous breaking-down process
        • Circular folds are deep, forcing chyme to spiral through lumen, slowing movement and allowing time for full nutrient absorption
        • most absorption of nutrition and water out of digestive tract
        • the jejunum and ileum mainly responsible for absorption of nutrients into the bloodstream.

        6. Describe two possible outcomes associated with a defective water-absorption mechanism in the large intestine during the formation of feces.

        • The large intestine absorbs water from material within it, so the rate of movement through it determines the consistency of feces.
        • Diarrhea- the frequent and too-rapid passage of lose feces, results when material moves along so quickly that too little water is absorbed.
        • Constipation, the infrequent passage of hard feces, is caused by abnormally slow movement of fecal matter through the large intestine. Because the feces remain in the large intestine longer than usual, excess water is absorbed.

        7. What are the main functions of pancreatic juice? Describe at least two functions.

        • High pH (very basic) to neutralize acidic chyme entering duodenum
        • Contains digestive enzymes to further break down carbs/proteins/fat.

        2. List all the locations in which mechanical digestion takes place in your body and the anatomical structures involved in this process.

        • ORAL CAVITY: We chew (masticate), using 32 specialized teeth that can grind, chew, and tear different kinds of food. Tongue moves the food around the mouth to allow for efficient mechanical digestion.
        • PERISTALSIS: The muscularis in stomach runs obliquely, allowing it to mix, churn, and move food along the tract. It also pummels the food, physically breaking it down into smaller fragments and ramming it into small intestine. Peristalsis movements of stomach wall (mech) mixes highly acidic, Powerful hydrochloric acid in stomach which breaks down bolus into liquid chyme. Esophagus is involved in peristalsis.

        3. What makes you salivate when you think of food?

        • The sight/smell/hearing/thought of food stimulates the cerebrum in brain to send impulses (using values nerve) to the stomach glands to produce gastric juice. This readies the stomach for it’s digestive chore, and may also cause the salivary gland the produce salivary amylase. This is the cephalic phase of the neural and hormonal mechanism that regulate the release of gastric juices.

        4. Why does the presence of food in your stomach cause the start of mechanical and chemical digestion?

        • Once food reaches stomach, local neural and hormone mechanisms initiate gastric phase. Having food in the stomach will initiate the peristalsis (mech) that will churn, mix, and move food for digestion. It will also start the production of gastrin juice with will mix with the good
        • *it doesn’t start mechanical digestion, because that starts in the mouth so lol

        5. How does your body signal to accessory digestive glands connected to the small intestine that they need to start dispensing digestive juices?


        De l'estomac à l'intestin grêle

        When food enters the stomach, a highly muscular organ, powerful peristaltic contractions help mash, pulverize, and churn food into chyme. Le chyme est une masse semi-liquide d'aliments partiellement digérés qui contient également des sucs gastriques sécrétés par les cellules de l'estomac. These gastric juices contain hydrochloric acid and the enzyme pepsin, that chemically start breakdown of the protein components of food.

        The length of time food spends in the stomach varies by the macronutrient compo sition of the meal. Un repas riche en graisses ou en protéines prend plus de temps à se décomposer qu'un repas riche en glucides. Il faut généralement quelques heures après un repas pour vider complètement le contenu de l'estomac dans l'intestin grêle.

        L'intestin grêle est divisé en trois parties structurelles : le duodénum, ​​le jéjunum et l'iléon. Une fois que le chyme pénètre dans le duodénum (le premier segment de l'intestin grêle), le pancréas et la vésicule biliaire sont stimulés et libèrent des sucs qui facilitent la digestion. Le pancréas sécrète jusqu'à 1,5 litre (0,4 gallon US) de suc pancréatique par un conduit dans le duodénum par jour. Ce liquide se compose principalement d'eau, mais il contient également des ions bicarbonate qui neutralisent l'acidité du chyme dérivé de l'estomac et des enzymes qui décomposent davantage les protéines, les glucides et les lipides. La vésicule biliaire sécrète une quantité beaucoup plus petite d'un liquide appelé bile qui aide à digérer les graisses. La bile traverse un canal qui rejoint les canaux pancréatiques et est libérée dans le duodénum. La bile est fabriquée dans le foie et stockée dans la vésicule biliaire. Les composants de la bile agissent comme des détergents en entourant les graisses de la même manière que le savon à vaisselle élimine la graisse d'une poêle à frire. Cela permet le mouvement des graisses dans l'environnement aqueux de l'intestin grêle. Deux types différents de contractions musculaires, appelées péristaltisme et segmentation, contrôlent le mouvement et le mélange des aliments à divers stades de la digestion dans l'intestin grêle.

        Semblable à ce qui se produit dans l'œsophage et l'estomac, le péristaltisme est constitué d'ondes circulaires de contraction des muscles lisses qui propulsent les aliments vers l'avant. Segmentation from circular muscle contraction slows movement in the small intestine by forming temporary “sausage link” type of segments that allows chyme to slosh food back and forth in both directions to promote mixing of the chyme and enhance absorption of nutrients (Figure 3.7 “Segmentation”). Presque tous les composants des aliments sont complètement décomposés en leurs unités les plus simples dans les 25 premiers centimètres de l'intestin grêle. Instead of proteins, carbohydrates, and lipids, the chyme now consists of amino acids, monosaccharides, and emulsified components of triglycerides.

        “Segmentation” par OpenStax College / CC BY 3.0

        La troisième étape de la digestion (absorption des nutriments) a lieu principalement dans la longueur restante de l'intestin grêle, ou iléon (> 5 mètres). La façon dont l'intestin grêle est structuré lui donne une surface énorme pour maximiser l'absorption des nutriments. La surface est augmentée par des plis, des villosités et des microvillosités. Les nutriments digérés sont absorbés dans les capillaires ou les vaisseaux lymphatiques contenus dans chaque microvillosité.

        L'intestin grêle est parfaitement structuré pour maximiser l'absorption des nutriments. Sa superficie est supérieure à 200 mètres carrés, soit à peu près la taille d'un court de tennis. La grande surface est due aux multiples niveaux de pliage. The internal tissue of the small intestine is covered in villi, which are tiny finger-like projections that are covered with even smaller projections, called microvilli (Figure 3.8 “Structure of the Small Intestine”). Les nutriments digérés traversent les cellules absorbantes de l'intestin via la diffusion ou des protéines de transport spéciales. Les acides aminés, les acides gras courts et les monosaccharides (sucres) sont transportés des cellules intestinales vers les capillaires, mais les acides gras plus gros, les vitamines liposolubles et d'autres lipides sont d'abord transportés par les vaisseaux lymphatiques, qui rejoignent bientôt les vaisseaux sanguins.

        Figure 3.8 Structure of the Small Intestine

        “Histology Small Intestines” by OpenStax / CC BY 3.0


        Other Key Players

        Other organs that play a key role in digestion include the liver, gallbladder, and pancreas. The pancreas is a gland organ located behind the stomach that manufactures a cocktail of enzymes that are pumped into the duodenum. A duct also connects the duodenum to the gallbladder. This pear-shaped sac squeezes out green-brown bile, a waste product collected from the liver that contains acids for dissolving fatty matter.

        The liver itself is the body's main chemical factory, performing hundreds of different functions. It processes nutrients absorbed into the blood by the small intestine, creating energy-giving glycogen from sugary carbohydrates and converting dietary proteins into new proteins needed for our blood. These are then stored or released as needed, as are essential vitamins and minerals. The liver also breaks down unwanted chemicals, such as any alcohol consumed, which is detoxified and passed from the body as waste.


        Voir la vidéo: Biologie 20: Le système digestif (Août 2022).