Informations

Que se passera-t-il s'il y a une concentration élevée de calcitonine et de PTH dans le sang ?

Que se passera-t-il s'il y a une concentration élevée de calcitonine et de PTH dans le sang ?


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Que se passera-t-il s'il y avait une concentration élevée de calcitonine et de PTH (hormone parathyroïdienne) dans le sang ? Dans ce cas, la résorption du calcium des os se produira-t-elle, ou l'absorption de l'intestin, ou le dépôt de calcium dans les os ? De plus, le taux de calcium dans le sang augmentera-t-il ou diminuera-t-il?


Réponse courte: assez étonnamment, les deux se produiront.

Longue réponse: comme c'est bien connu, la calcitonine abaisse le Ca sanguin2+ niveaux. Il effectue cette tâche par deux méthodes :

  • il inhibe l'activité des ostéoclastes dans les os (Custoff, 2008)

  • il inhibe la réabsorption de Ca2+ dans les cellules tubulaires rénales, ce qui lui permet d'être excrété dans l'urine (Potts et al, 2008)

Cependant, le deuxième mécanisme n'est que mineur. D'autre part, l'hormone parathyroïdienne (PTH) effectue juste son contraire : elle augmente Ca2+ niveaux dans le sang.

Alors, venons-en à l'essentiel : puisque la calcitonine et la PTH ont des fonctions opposées, que se passerait-il si les deux agissaient simultanément ?

Il semble, curieusement, que les deux fonctions se produiront simultanément. Wong et al, 1975, dans leurs recherches, ont montré que les cellules cibles de la calcitonine et de la PTH sont différentes, c'est-à-dire que la calcitonine et la PTH agissent sur des ostéoclastes différents. Ainsi, pour faire simple, alors que l'activité de certains ostéoclastes serait diminuée, celle de certains autres serait augmentée. Dans l'ensemble, ca2+ les niveaux dans le sang resteraient à peu près constants.


Que se passera-t-il s'il y a une concentration élevée de calcitonine et de PTH dans le sang ? - La biologie

La régulation des concentrations de calcium dans le sang est importante pour la génération de contractions musculaires et d'impulsions nerveuses, qui sont stimulées électriquement. Si les niveaux de calcium deviennent trop élevés, la perméabilité des membranes au sodium diminue et les membranes deviennent moins réactives. Si les niveaux de calcium deviennent trop bas, la perméabilité des membranes au sodium augmente et des convulsions ou des spasmes musculaires peuvent en résulter.

Figure 1. L'hormone parathyroïdienne (PTH) est libérée en réponse à un faible taux de calcium dans le sang. Il augmente les niveaux de calcium dans le sang en ciblant le squelette, les reins et l'intestin. (crédit : modification d'œuvre de Mikael Häggström)

Les taux de calcium dans le sang sont régulés par hormone parathyroïdienne (PTH), qui est produite par les glandes parathyroïdes, comme illustré à la figure 1. La PTH est libérée en réponse à de faibles taux sanguins de Ca 2+. La PTH augmente les niveaux de Ca 2+ en ciblant le squelette, les reins et l'intestin. Dans le squelette, la PTH stimule les ostéoclastes, ce qui provoque la réabsorption de l'os, libérant le Ca 2+ de l'os dans le sang. La PTH inhibe également les ostéoblastes, réduisant le dépôt de Ca 2+ dans les os. Dans les intestins, la PTH augmente l'absorption alimentaire du CA 2+, et dans les reins, la PTH stimule la réabsorption du CA 2+ . Alors que la PTH agit directement sur les reins pour augmenter la réabsorption du Ca 2+, ses effets sur l'intestin sont indirects. La PTH déclenche la formation de calcitriol, une forme active de vitamine D, qui agit sur les intestins pour augmenter l'absorption du calcium alimentaire. La libération de PTH est inhibée par l'augmentation du taux de calcium dans le sang.

L'hyperparathyroïdie résulte d'une surproduction d'hormone parathyroïdienne. Il en résulte un excès de calcium éliminé des os et introduit dans la circulation sanguine, produisant une faiblesse structurelle des os, ce qui peut entraîner des déformations et des fractures, ainsi qu'une altération du système nerveux due à des taux élevés de calcium dans le sang. L'hypoparathyroïdie, la sous-production de PTH, entraîne des taux extrêmement bas de calcium dans le sang, ce qui entraîne une altération de la fonction musculaire et peut entraîner une tétanie (contraction musculaire soutenue sévère).

L'hormone calcitonine, qui est produite par les cellules parafolliculaires ou C de la thyroïde, a l'effet inverse sur les taux de calcium dans le sang, tout comme la PTH. La calcitonine diminue les niveaux de calcium dans le sang en inhibant les ostéoclastes, en stimulant les ostéoblastes et en stimulant l'excrétion du calcium par les reins. Il en résulte que du calcium est ajouté aux os pour favoriser l'intégrité structurelle. La calcitonine est plus importante chez les enfants (quand elle stimule la croissance osseuse), pendant la grossesse (quand elle réduit la perte osseuse maternelle) et pendant la famine prolongée (car elle réduit la perte de masse osseuse). Chez les adultes en bonne santé non enceintes et non affamées, le rôle de la calcitonine n'est pas clair.


Cela signifie qu'il agit pour réduire les niveaux de calcium dans le sang.

Cependant, l'importance de ce rôle chez l'homme n'est pas claire, car les patients présentant des taux de calcitonine très faibles ou très élevés ne présentent aucun effet indésirable.

Son importance chez l'homme n'a pas été établie ainsi que son importance chez les autres animaux, car sa fonction n'est généralement pas significative dans le régulation de calcium normal homéostasie . Elle appartient à la famille des protéines de type calcitonine.

La calcitonine réduit les taux de calcium dans le sang grâce à deux mécanismes principaux :

Il inhibe l'activité des ostéoclastes, qui sont les cellules responsables de la dégradation des os. Lorsque l'os est décomposé, le calcium contenu dans l'os est libéré dans la circulation sanguine.

Par conséquent, l'inhibition des ostéoclastes par la calcitonine réduit directement la quantité de calcium libérée dans le sang. Cependant, cette inhibition s'est avérée de courte durée.

Il peut également diminuer la réabsorption du calcium dans les reins, ce qui entraîne à nouveau une baisse des taux de calcium dans le sang.

Les formes fabriquées de calcitonine ont été administrées dans le passé pour traiter la maladie osseuse de Paget et parfois l'hypercalcémie et la douleur osseuse. Cependant, avec l'introduction de nouveaux médicaments, tels que les bisphosphonates, leur utilisation est maintenant très limitée.

Fonction

La calcitonine est une hormone à 32 acides aminés sécrétée par les cellules C de la glande thyroïde.

Chez les espèces dans lesquelles la structure de la calcitonine a été déterminée, les caractéristiques communes incluent un pont disulfure 1-7 amino terminal avec de la cystéine aux positions 1 et 7 et de la proline à l'extrémité carboxy.

La divergence est observée à l'intérieur de 10-27 acides aminés. La calcitonine non-mammifère, comme le saumon, a la puissance la plus élevée. La calcitonine de saumon, qui diffère de la calcitonine humaine par 16 acides aminés, a été utilisée pour le traitement de l'hypercalcémie.

Le gène de la calcitonine se trouve sur le bras court du chromosome 11 et code pour la calcitonine et le peptide lié au gène de la calcitonine (CGRP).

Il n'est présent en grande quantité que dans les cellules C de la thyroïde, tandis que le CGRP, un puissant vasodilatateur, est présent non seulement dans la thyroïde, mais également dans le tissu nerveux central et périphérique.

La calcitonine est présente dans les poissons océaniques qui vivent dans un environnement à forte teneur en calcium et qui ont besoin d'expulser le calcium.

La calcitonine est donc plus ancienne que l'hormone parathyroïdienne (PTH), qui a été reconnue pour la première fois chez les premiers animaux terrestres lorsque la conservation au lieu de l'expulsion du calcium est devenue importante.

En plus de modifier les augmentations du calcium sérique et d'augmenter la production de 1,25D, plusieurs rôles potentiels de la calcitonine ont été suggérés et des observations importantes ont été faites sur la calcitonine.

Dans les modèles animaux azotémiques et non azotiques, il a été démontré que la calcitonine diminue l'ampleur de l'hypercalcémie pendant la charge en calcium.

Des études menées dans les années 1980 ont montré que la calcitonine augmentait la production rénale de 1,25 D. Contrairement à d'autres stimuli de production de 1,25 D, tels que la PTH et l'hypophosphatémie, dans lesquels se produit 1,25 D. D dans le tubule proximal contourné, la stimulation de 1,25D par la calcitonine se produit dans le tubule rectiligne proximal.

Semblable aux relations réciproques entre PTH et 1,25D et FGF23 et 1,25D, la calcitonine stimule la sécrétion de 1,25D tandis que 1,25D supprime la sécrétion de calcitonine. Mais pendant la grossesse et l'allaitement, les niveaux de 1,25D et de calcitonine augmentent.

L'efficacité de la calcitonine dans le traitement de l'hypercalcémie est attribuée à la réduction de l'activité des ostéoclastes. Mais il y a aussi une fuite ultérieure de l'effet hypocalcique de la calcitonine.

En plus de diminuer l'activité des ostéoclastes, il a été suggéré que la calcitonine facilite le dépôt de calcium et de phosphore dans les os, en particulier dans l'état postprandial.

Si la calcitonine est stimulée par l'ingestion d'aliments par stimulation avec de la gastrine et affecte par conséquent l'os a été un sujet d'intérêt.

Cependant, aucune différence de masse osseuse n'a été démontrée lorsque la calcitonine est absente dans l'hypothyroïdie congénitale à condition que l'hormone thyroïdienne soit remplacée.

Des différences de sexe et d'âge dans la calcitonine ont été montrées chez les femmes ayant des valeurs inférieures à celles des hommes et avec des valeurs de calcitonine décroissantes avec l'âge dans certaines études, mais pas dans toutes.

Cependant, malgré plusieurs hypothèses intéressantes et plausibles, il n'a pas été démontré que la calcitonine joue un rôle physiologique important chez l'homme plus de 50 ans après sa découverte.

Biosynthèse et régulation

La calcitonine est formée par le clivage protéolytique d'un plus grand prépropeptide, qui est le produit du gène CALC1 (CALCA). Il est fonctionnellement antagoniste avec l'hormone parathyroïdienne et la vitamine D3.

Le gène CALC1 appartient à une superfamille de précurseurs d'hormones protéiques apparentées, y compris la protéine précurseur amyloïde des îlots, le peptide apparenté au gène de la calcitonine et le précurseur d'adrénomédulline.

La sécrétion de calcitonine est stimulée par :

Effets

L'hormone participe au métabolisme du calcium (Ca2+) et du phosphore. À bien des égards, la calcitonine contrecarre l'hormone parathyroïdienne (PTH) et la vitamine D

Plus précisément, la calcitonine réduit les taux sanguins de Ca2+ de deux manières :

Effet principal : inhibe l'activité des ostéoclastes dans les os.

Effet mineur : Inhibe la réabsorption tubulaire rénale du Ca2 + et du phosphate, ce qui lui permet d'être excrété dans les urines.

Des concentrations élevées de calcitonine peuvent augmenter l'excrétion urinaire de calcium et de phosphate par des actions dans les tubules rénaux conduisant à une hypocalcémie marquée. Cependant, il s'agit d'un effet mineur sans importance physiologique chez l'homme.

Il s'agit également d'un effet de courte durée car les reins deviennent résistants à la calcitonine, comme le montre l'excrétion de calcium non affectée par le rein chez les patients atteints de tumeurs thyroïdiennes qui sécrètent un excès de calcitonine.

Les mécanismes de protection comprennent l'inhibition directe de la résorption osseuse et l'effet indirect par l'inhibition de la libération de prolactine par l'hypophyse .

La raison invoquée est que la prolactine induit la libération du peptide lié à l'hormone parathyroïdienne qui améliore la résorption osseuse, mais est encore à l'étude.

D'autres effets sont la prévention de l'hypercalcémie postprandiale résultant de l'absorption de Ca2+.

De plus, la calcitonine inhibe la prise alimentaire chez les rats et les singes, et peut avoir une action sur le système nerveux central qui implique la régulation de l'alimentation et de l'appétit.

La calcitonine réduit le calcium et le phosphore dans le sang principalement par son inhibition des ostéoclastes. Les ostéoblastes n'ont pas de récepteurs de calcitonine et, par conséquent, ne sont pas directement affectés par les niveaux de calcitonine.

Cependant, étant donné que la résorption osseuse et la formation osseuse sont des processus couplés, finalement l'inhibition de l'activité des ostéoclastes par la calcitonine conduit à une plus grande activité ostéoblastique (en tant qu'effet indirect).

Récepteur

Le récepteur de la calcitonine, présent dans les ostéoclastes et dans les régions du rein et du cerveau, est un récepteur couplé à la protéine G, qui est couplé par la sous-unité alpha Gs à l'adénylate cyclase et ainsi à la génération d'adénosine monophosphate cyclique dans les cellules cibles.

Histoire de la calcitonine

La découverte de la calcitonine (CT), une hormone qui est libérée dans l'hypercalcémie et diminue le calcium sérique, a d'abord été réalisée par Copp et al . à la suite de la perfusion de préparations isolées de glande thyroïde et parathyroïde chez le chien anesthésié.

Initialement, on pensait à tort que la source de la calcitonine était la glande parathyroïde, mais plus tard une origine thyroïdienne a été établie. poire ont montré que l'origine de la calcitonine étaient les cellules C de la glande thyroïde.

Potts et al . déterminé la séquence d'acides aminés de la calcitonine humaine et du saumon, ce qui a conduit à la synthèse et à l'utilisation commerciale de la calcitonine de saumon la plus puissante. L'hormone a d'abord été appelée thyrocalcitonine, mais elle a ensuite été appelée calcitonine.

Depuis sa découverte il y a plus de 50 ans, peu de progrès ont été réalisés dans la compréhension de son rôle physiopathologique chez l'homme, en partie parce qu'une carence ou un excès de calcitonine n'entraîne pas d'anomalies, à l'exception de la diarrhée, chez quelques patients atteints de carcinome médullaire. de la thyroïde

Des études menées au cours des 50 dernières années ont montré que la calcitonine modifie le développement de l'hypercalcémie. En 1960, il a été démontré que l'infusion de calcium chez les chiens thyroparathyroïdectomisés entraînait une plus grande ampleur de l'hypercalcémie et un temps plus long pour revenir à la ligne de base que chez les chiens normaux.

Ensuite, Hirsch et al . ont démontré que la réponse calcémique à l'extrait parathyroïdien était plus importante chez les rats thyroparatiroidectomisés que chez les rats parathyroïdectomisés ou simulés qui ont démontré l'origine thyroïdienne de la calcitonine.

Chez les rats présentant une hypercalcémie due à une acidose métabolique induite par le NH4Cl, l'administration de calcitonine a diminué la concentration sérique de calcium.

Comme le montre la figure 1, l'absence de calcitonine chez les rats azotémiques et non azotémiques a amélioré la réponse calcémique à la PTH au cours d'une perfusion de PTH de 24 et 48 heures.

Découverte:

La calcitonine a été purifiée en 1962 par Copp et Cheney. Bien qu'initialement une sécrétion des glandes parathyroïdes ait été envisagée, elle a ensuite été identifiée comme la sécrétion des cellules C de la glande thyroïde.

Importance médicale

Le test à la calcitonine est utilisé pour identifier les patients atteints de maladies nodulaires de la thyroïde. Il est utile de faire un diagnostic précoce du carcinome médullaire de la thyroïde.

Une tumeur maligne des cellules parafolliculaires, c'est-à-dire un cancer médullaire de la thyroïde, produit typiquement un niveau élevé de calcitonine sérique. Le pronostic du cancer médullaire de la thyroïde dépend de la détection et du traitement précoces.

Pharmacologie

La calcitonine de saumon est utilisée pour traiter :

Il a été étudié comme traitement non chirurgical possible de la sténose vertébrale.

Caractéristiques générales de la substance active :

La calcitonine est absorbée et éliminée rapidement. Les concentrations plasmatiques maximales sont atteintes dans la première heure suivant l'administration.

La biodisponibilité après injection sous-cutanée et intramusculaire chez l'homme est élevée et similaire pour les deux voies d'administration (71 % et 66 %, respectivement).

La calcitonine de saumon se dégrade principalement et presque exclusivement dans les reins, formant des fragments pharmacologiquement inactifs de la molécule.

Caractéristiques chez les patients :

Il existe une relation entre la dose sous-cutanée de calcitonine et les concentrations plasmatiques maximales. Après administration parentérale de 100 UI de calcitonine, la concentration plasmatique maximale est comprise entre environ 200 et 400 pg/ml.

Traitements

La calcitonine peut être utilisée en thérapeutique pour le traitement de l'hypercalcémie ou de l'ostéoporose. Dans une étude clinique récente, les injections sous-cutanées de calcitonine ont réduit l'incidence des fractures et la diminution de la masse osseuse chez les femmes atteintes de diabète de type 2 compliqué d'ostéoporose.

Des injections sous-cutanées de calcitonine chez des patients souffrant de manie ont entraîné une diminution significative de l'irritabilité, de l'euphorie et de l'hyperactivité et, par conséquent, la calcitonine est prometteuse pour le traitement du trouble bipolaire .

Cependant, aucun autre article n'a été publié sur cette application possible de la calcitonine.

Effets physiologiques de la calcitonine

Un ensemble large et diversifié d'effets a été attribué à la calcitonine, mais dans de nombreux cas, ceux-ci ont été observés en réponse à des doses pharmacologiques de l'hormone, et leur pertinence physiologique est suspecte.

Cependant, il semble clair que la calcitonine joue un rôle dans le métabolisme du calcium et du phosphore. En particulier, la calcitonine a la capacité de diminuer les taux de calcium dans le sang, au moins en partie, par les effets sur deux organes cibles bien étudiés :

OS : la calcitonine supprime la résorption osseuse en inhibant l'activité des ostéoclastes, un type de cellule qui « digère » la matrice osseuse et libère du calcium et du phosphore dans le sang.

Un rein : il empêche la perte de calcium et de phosphore dans les urines par résorption dans les tubules rénaux. La calcitonine inhibe la réabsorption tubulaire de ces deux ions, ce qui augmente les taux de perte dans l'urine.

Il semble clair qu'il existe des différences entre les espèces dans l'importance de la calcitonine en tant que facteur affectant l'homéostasie du calcium.

Chez les poissons, les rongeurs et certains animaux domestiques, la calcitonine semble jouer un rôle important dans l'homéostasie du calcium. Chez l'homme, la calcitonine a, au mieux, un rôle mineur dans la régulation des taux de calcium dans le sang.

Un test intéressant pour étayer cette affirmation est que les humains présentant des niveaux chroniquement élevés (cancer médullaire de la thyroïde) ou des niveaux réduits (ablation chirurgicale de la glande thyroïde) de calcitonine dans le sang ne présentent généralement aucune anomalie dans la concentration normale de calcium sérique.

Des informations supplémentaires sur l'équilibre de la calcitonine et du calcium peuvent être trouvées dans la section Contrôle endocrinien de l'homéostasie du calcium et du phosphate.

Diagnostic

Il peut être utilisé à des fins diagnostiques comme marqueur tumoral du cancer médullaire de la thyroïde, dans lequel il peut y avoir des niveaux élevés de calcitonine et des niveaux élevés après la chirurgie peuvent indiquer une récidive.

Il peut même être utilisé dans des échantillons de biopsie de lésions suspectes (par exemple, des ganglions lymphatiques enflés) pour établir s'il s'agit de métastases du cancer d'origine.

Il a été suggéré que les limites de la calcitonine pour distinguer les cas de cancer médullaire de la thyroïde sont les suivantes, avec une valeur plus élevée qui augmente la suspicion de cancer médullaire de la thyroïde :

Mujeres: 5ng/L ou pg/ml.

Hombres: 12ng/L ou pg/ml.

Enfants de moins de 6 mois : 40ng/L ou pg/ml.

Enfants entre 6 mois et 3 ans : 15ng/L ou pg/ml.

Lorsque vous avez plus de 3 ans, vous pouvez utiliser des seuils pour les adultes.

Des niveaux accrus de calcitonine ont également été signalés pour d'autres affections.

Ils comprennent : l'hyperplasie des cellules C, le carcinome des cellules de l'ovaire non thyroïdien, le carcinome à petites cellules non thyroïdien et d'autres tumeurs malignes non thyroïdiennes, l'insuffisance rénale aiguë et chronique, l'hypercalcémie, l'hypergastrinémie et d'autres troubles gastro-intestinaux et les maladies pulmonaires.

Comment la calcitonine est-elle contrôlée ?

La sécrétion de calcitonine et d'hormone parathyroïdienne est déterminée par le taux de calcium dans le sang. Lorsque le taux de calcium dans le sang augmente, la calcitonine est sécrétée en plus grande quantité. Lorsque les niveaux de calcium dans le sang diminuent, la quantité de calcitonine sécrétée diminue également.

La sécrétion de calcitonine est également inhibée par l'hormone somatostatine, qui peut également être libérée par les cellules C de la glande thyroïde.

Contrôle de la sécrétion :

Des niveaux élevés de calcium dans le sang stimulent fortement la sécrétion de calcitonine, et la sécrétion est supprimée lorsque la concentration de calcium tombe en dessous de la normale.

Il a été démontré que plusieurs autres hormones stimulent la libération de calcitonine dans certaines situations, et des contrôles nerveux ont également été démontrés.

États pathologiques :

Un grand nombre de maladies sont associées à des niveaux anormalement augmentés ou diminués de calcitonine, mais les effets pathologiques d'une sécrétion anormale de calcitonine en soi ne sont généralement pas reconnus.

Il existe plusieurs utilisations thérapeutiques de la calcitonine. Il est utilisé pour traiter l'hypercalcémie causée par diverses causes, et a été une thérapie précieuse pour la maladie de Paget’s, qui est un trouble du remodelage osseux. La calcitonine apparaît également comme une aide précieuse dans le traitement de certains types d'ostéoporose.

Quelle est la dose ?

La calcitonine injectable est injectée sous la peau ou dans le muscle. Le spray nasal est administré dans la narine. Pour obtenir des résultats optimaux, les patients atteints d'ostéoporose doivent recevoir simultanément des quantités adéquates de calcium et de vitamine D.

Les schémas thérapeutiques recommandés pour la maladie de Paget et l'ostéoporose postménopausique sont de 100 unités par jour injectées dans le muscle ou sous la peau. L'ostéoporose postménopausique peut également être traitée avec 1 pulvérisation (200 unités) par jour administrée dans les voies nasales alternatives.

L'augmentation du calcium dans le sang (hypercalcémie) est traitée par 4 à 8 unités/kg d'injection de calcitonine toutes les 6 à 12 heures.

Que se passe-t-il si j'ai trop de calcitonine ?

Il ne semble pas y avoir d'effet nocif direct sur le corps en raison d'une trop grande quantité de calcitonine.

Le cancer médullaire de la thyroïde est un type rare de cancer qui provient des cellules C de la glande thyroïde qui sécrètent la calcitonine. Elle est parfois associée à une néoplasie endocrinienne multiple de type 2a et une néoplasie endocrinienne multiple de type 2b.

Les patients atteints d'un cancer médullaire de la thyroïde ont des taux élevés de calcitonine dans le sang. Cependant, il est important de noter que ces niveaux élevés de calcitonine sont une conséquence de cette condition, et non un facteur causal direct.

Que se passe-t-il si j'ai très peu de calcitonine ?

Il semble n'y avoir aucun effet clinique sur le corps en raison d'avoir très peu de calcitonine. Les patients dont la glande thyroïde a été retirée et qui ont des taux indétectables de calcitonine dans le sang ne présentent aucun symptôme ni signe indésirable à la suite de cela.

Effets secondaires

Il est possible que la douleur osseuse ait augmenté au cours des premiers mois de traitement par injection de calcitonine. Ce n'est pas un signe que le médicament ne fonctionne pas correctement.

Les effets secondaires courants peuvent inclure :

Suivez les instructions de votre médecin concernant toute restriction concernant les aliments, les boissons ou l'activité.


Que se passe-t-il si j'ai trop de calcitonine ?

Il ne semble pas y avoir d'effet délétère direct sur le corps en raison d'une trop grande quantité de calcitonine.

Le cancer médullaire de la thyroïde est un type rare de cancer qui provient des cellules C de la glande thyroïde qui sécrètent la calcitonine. Elle est parfois associée à une néoplasie endocrinienne multiple de type 2a et une néoplasie endocrinienne multiple de type 2b. Les patients atteints d'un cancer médullaire de la thyroïde ont des taux élevés de calcitonine dans leur circulation sanguine. Cependant, il est important de noter que ces niveaux élevés de calcitonine sont une conséquence de cette condition, et non un facteur causal direct.


Quel est le lien entre la calcitonine et la PTH ?

Il existe un certain nombre de liens entre la calcitonine et l'hormone parathyroïdienne (PTH). Les deux substances sont toutes deux des protéines qui servent d'hormones et provoquent des changements dans tout le corps en se liant aux récepteurs cellulaires. Les deux sont fabriqués dans des zones similaires du corps. De plus, ces deux hormones jouent un rôle important dans le maintien des niveaux corrects de calcium et de phosphate dans le sang. La calcitonine et la PTH sont également toutes deux régulées par leurs propres niveaux dans le sang, ainsi que par la concentration de calcium dans le sang.

L'un des premiers liens entre la calcitonine et la PTH est que les deux substances sont produites dans la même zone générale du corps. La calcitonine est fabriquée par les cellules parafolliculaires, également appelées cellules C, de la glande thyroïde. Organe endocrinien situé dans la région antérieure du cou, la fonction principale de la glande thyroïde est de produire l'hormone thyroïdienne, une substance importante dans la régulation du métabolisme du corps. Quatre glandes appelées glandes parathyroïdes sont situées symétriquement dans la face postérieure de la glande thyroïde. Leur fonction principale est de produire de la PTH, qui est fabriquée par les cellules principales de ces glandes.

Un autre lien entre la calcitonine et la PTH est que les deux molécules sont des hormones, qui sont des médiateurs chimiques qui aident le corps à maintenir un environnement interne approprié. Ces deux substances sont des polypeptides, ce qui signifie qu'elles sont composées d'acides aminés liés entre eux dans un ordre spécifique. Ces substances provoquent des changements dans le fonctionnement de l'organisme en se liant à des récepteurs cellulaires.

La calcitonine et la PTH sont en outre liées car elles aident toutes les deux à réguler les niveaux de calcium et de phosphate dans tout le corps. En général, l'effet de la PTH est d'augmenter les niveaux de calcium et de phosphate dans le sang, en augmentant la libération de ces minéraux par les os, en produisant une forme activée de vitamine D qui aide les intestins à absorber plus de calcium et en augmentant la réabsorption du calcium dans les reins. La calcitonine a un effet inverse, car elle diminue les niveaux de calcium dans le sang. Dans l'ensemble, la PTH a un effet important sur la concentration sanguine de calcium, tandis que la calcitonine a un effet plus modéré et n'est pas essentielle pour aider le corps à maintenir des niveaux normaux de calcium dans le sang.

Des similitudes entre la calcitonine et la PTH existent également dans la façon dont la production de ces hormones est régulée. De faibles taux de calcium dans le sang stimulent la production de PTH, tandis que des taux élevés augmentent la sécrétion de calcitonine. Les deux hormones sont également régulées par des boucles de rétroaction négatives, ce qui signifie qu'un taux sanguin élevé de ces hormones interrompt la production. Par exemple, les cellules principales des glandes parathyroïdes peuvent détecter les niveaux élevés de PTH dans le sang et cesser la production de PTH lorsqu'elles détectent cet état.


Valeurs et fonctions

Environ 99% du calcium corporel est utilisé pour maintenir la structure squelettique de votre corps, le reste des 1% de calcium va au liquide extracellulaire pour des actions physiologiques telles que la coagulation sanguine, la communication cellulaire, l'exocytose, l'endocytose, la contraction musculaire et la transmission neuromusculaire. Le calcium dans son état intracellulaire utilise la protéine régulatrice de liaison au calcium, la calmoduline.

En plus d'être dans les os et les dents, le calcium plasmatique ou le calcium dans le sang est un autre facteur important. La valeur normale du calcium plasmatique est de 9 à 11 mg/dL. Il existe sous 3 formes :

  • Forme ionisée biologiquement active - 50 % : 4,5-5,5 mg/dL
  • Lié aux protéines plasmatiques - 45%
  • Complexé au phosphate et au citrate - 5%

Effets de l'acidose et de l'alcalose sur les taux plasmatiques de calcium

L'acidose métabolique diminue la liaison protéique du calcium, augmentant ainsi la forme ionisée du calcium. L'ATR ou acidose tubulaire rénale est la principale cause d'hypocalcémie, à l'exception de la réduction des protéines disponibles pour la liaison, comme dans l'hypoprotéinémie.

L'alcalose métabolique augmente la liaison protéique du calcium, diminuant ainsi la forme ionisée du calcium. Une supplémentation excessive en calcium ou une augmentation des phosphates (hyperphosphatémie) peut en être la cause.


Combien de temps après l'ablation de la tumeur parathyroïdienne jusqu'à ce que mes symptômes d'hyperparathyroïdie disparaissent ?

C'est une question courante. La réponse est un peu obscure, mais certaines choses sont très claires. Pratiquement tous les patients se sentent mieux et « profitent de la vie » après l'ablation de la tumeur parathyroïdienne.

  • Douleur osseuse. Cela se résout presque toujours en 1 à 4 heures. C'est très spectaculaire chez presque tous les patients souffrant de douleurs osseuses.
  • Hypertension artérielle. Habituellement, l'hypertension s'améliore dans les mois qui suivent l'opération et vous pourrez peut-être réduire progressivement certains de vos médicaments contre l'hypertension. Ne le faites PAS vous-même, vous DEVEZ laisser votre médecin vous aider à arrêter progressivement ces médicaments.
  • Symptômes du système nerveux central (cerveau). Il existe de nombreux symptômes liés au cerveau et à son fonctionnement (fatigue, dépression, pertes de mémoire, anxiété, manque d'énergie, colère, troubles du sommeil). La fatigue et le manque d'énergie s'améliorent généralement au cours des premières semaines suivant l'opération, mais cela peut prendre plus de temps. La dépression et la perte de mémoire prennent généralement quelques mois pour s'améliorer sensiblement. Certaines personnes ressentent des changements spectaculaires de ces symptômes en 1 à 2 semaines, mais la plupart obtiennent un soulagement très progressif sur plusieurs mois. Souvent, c'est leur conjoint/famille qui remarque que le patient fait les choses différemment et semble beaucoup plus heureux. La dépression prend plus de temps à se résorber, donc si vous prenez un médicament antidépresseur, vous devriez attendre quelques mois pour diminuer progressivement vos médicaments. Encore une fois, ne le faites pas vous-même. Vous DEVEZ demander à votre médecin de superviser ce retrait de médicament. Si votre médecin ne sait pas grand-chose sur la maladie parathyroïdienne et n'est pas sûr à ce sujet. imprimez cette page et apportez-la-leur. et si vous êtes l'un de nos patients (le Norman Parathyroid Center), demandez à votre médecin de nous appeler pour en discuter.
  • RGO (reflux acide). Les symptômes du RGO et du reflux acide ont généralement disparu de manière assez spectaculaire au cours des 2 premières semaines suivant la chirurgie, mais peuvent parfois prendre quelques mois pour se résorber. Les patients qui prennent des médicaments anti-acides (Zantac, Prilosec, Pepcid, Tagamet, Nexium, Prevacid, Protonix, Aciphex, Axid) peuvent généralement arrêter ces médicaments après leur toute première visite chez le médecin après l'ablation de la tumeur parathyroïdienne.
  • Maux de tête. Certaines personnes atteintes d'hyperparathyroïdie ont de graves maux de tête qui surviennent tous les quelques jours à une fois par mois environ. Presque tous les patients souffrant de maux de tête auront une élimination spectaculaire de leurs maux de tête dans les 2 ou 3 premières semaines d'une opération réussie. C'est souvent très dramatique !
  • Arythmies cardiaques. Environ 8% des patients atteints d'hyperparathyroïdie ont des troubles cardiaques (presque toujours cela se présente comme un problème de rythme - arythmies, tachycardie auriculaire, PAC, etc.). Habituellement, un médicament est prescrit pour cette arythmie. Si l'arythmie est due au taux élevé de calcium, elle disparaîtra presque toujours dans un mois ou deux après la chirurgie parathyroïdienne. Encore une fois, n'arrêtez PAS vos médicaments pour le cœur jusqu'à ce que vous en ayez parlé à votre médecin (cardiologue?) mais, imprimez cette page et apportez-la à votre médecin, car il / elle peut ne pas savoir que votre problème parathyroïdien peut avoir causé un problème de rythme cardiaque.
  • Perte de cheveux cheveux clairsemés. La plupart des femmes qui ont des cheveux clairsemés en raison d'une maladie parathyroïdienne remarquent une différence dans les 3 à 4 mois. À 6 mois, ils sont généralement assez excités de retrouver leurs vieux cheveux.
  • Ostéoporose. Vous savez maintenant que les patients atteints d'une maladie parathyroïdienne finiront par souffrir d'ostéoporose. à moins que la tumeur parathyroïdienne ne soit retirée suffisamment tôt. Nous avons une page entière sur l'ostéoporose (allez-y), mais résumons-la en disant : 1) il n'y a AUCUN médicament qui puisse prévenir ou améliorer l'ostéoporose chez les patients atteints d'hyperparathyroïdie tant que la tumeur est encore dans leur cou, et 2) une fois la tumeur a été retirée, TOUS les patients gagneront en densité osseuse à partir de HEURES après l'opération (c'est l'une des raisons pour lesquelles nous mettons nos patients sous fortes doses de calcium juste après l'opération !).

Bonjour Dr Norman, Le 26 mai 2017, vous m'avez pratiqué une parathyroïdectomie. L'opération s'est déroulée sans incident et ordinaire pour vous (16 minutes, sortie de l'hôpital environ 1 heure plus tard) mais a absolument changé ma vie. Le niveau d'énergie plus élevé et les heures de sieste considérablement réduites ont été un réel plus. Mon mari dit des choses qui m'auraient "dérangé" avant que je ne les gère maintenant sans être contrarié. (Je ne suis pas si grincheux !) Et plusieurs de nos amis ont dit qu'ils voyaient un vrai changement en moi. En fait, on m'a dit hier que même ma voix a un son de joie. Ce commentaire m'a rappelé votre déclaration dans la lettre que vous avez envoyée à mon médecin, "Ces tumeurs enlèvent les joies de la vie", et c'est tellement vrai ! Il m'a fallu tout ce que j'avais pour exister, mais après la chirurgie, lorsque les symptômes ont disparu rapidement, le changement a été incroyable. Peut-être que la chose que j'apprécie le plus est la clarté d'esprit et à quel point je lis et comprends merveilleusement bien. Les autres ne l'ont pas tellement remarqué, mais pour moi, cela ressemble à un miracle ! I have a zest for life because a huge fog has been lifted! I tell people, "I'm not twenty again but I feel so much better and I don't feel like I have one foot in the grave".

Uncommon symptoms of hyperparathyroidism. These two items are listed for completion sake. Old articles (from the 50's and 60's will list these stomach ulcers et pancreatitis as symptoms of hyperparathyroidism. High levels of calcium in the blood can be dangerous to a number of cells including the lining of the stomach and the pancreas causing both of these organs to become inflamed and painful (ulcères et acute pancreatitis). However, we've seen well over 15,000 cases of hyperparathyroidism and we've seen pancreatitis and stomach ulcers very few times. We won't even discuss it here any more. Too uncommon.


The Calcium-Regulating Hormones: Vitamin D, Parathyroid Hormone, Calcitonin

Anthony W. Norman , Gerald Litwack , in Hormones , 1987

B Calcitonin

Calcitonin is secreted in response to elevated blood levels of ionized calcium the rate of calcitonin secretion is a direct function of the plasma calcium concentration. Extensive studies have demonstrated that one or more hormones of the digestive tract have the ability to elicit increased calcitonin secretion. The most widely tested hormone in this regard has been gastrin and its synthetic analog, pentagastrin. These results are consistent with the observation that the secretion of calcitonin is stimulated shortly after the ingestion of high dietary levels of calcium. Also, in experimental animals, blood levels of calcitonin are elevated during pregnancy and lactation.

At least three important biological functions for calcitonin have been proposed: (1) protection of the young animal or newborn against postprandial hypercalcemia (2) blocking the actions of PTH in mobilizing bone calcium and phosphorus and (3) stimulating the urinary excretion of both calcium and phosphate in the kidney. The net effect of these three actions is to mediate a reduction in serum calcium levels.

The mode of action of calcitonin is not well understood. It has been shown to stimulate adenylate cyclase activity in both skeletal and renal tissues. However, the specific consequences of the increased intracellular levels of cAMP is unclear at the present time.


Calcium and Phosphorus Homeostasis II

The Goal for PTH Is to Raise Free Plasma [Ca 2+ ]

Hypocalcemia stimulates PTH secretion. PTH then stimulates the bone to release both Ca 2+ and Pi. Pi released from bone complexes Ca 2+ and thus prevents the free plasma [Ca 2+ ] from rising as much as it would in the absence of the increased Pi. PTH causes the kidney to retain more of the filtered Ca 2+ and dispose of the Pi. Thus there is a hyperphosphaturia and more of the Ca 2+ that is resorbed from bone is retained in the blood. Because PTH can raise the filtered load of Ca 2+ , the effect of PTH can be either a hypocalciuria or hypercalciuria, depending on the balance of PTH effects on bone resorption and kidney reabsorption of Ca 2+ . Further, PTH stimulates the kidney 1α hydroxylase to increase production of 1,25(OH)2D, which stimulates Ca 2+ and Pi absorption from the intestine. The net effect of PTH secreted in response to hypocalcemia is generally not hypophosphatemia because it increases Pi input into the plasma at the same time that it increases Pi output from the plasma.


High Calcium

What to do if your blood calcium level is high
The finding of a high blood calcium level is very common, occurring in millions of Americans each year. Sometimes, this will just be a single event related to a laboratory error or being dehydrated on the day the lab was drawn.

However, quite frequently a high blood calcium level will mean that there is an important underlying problem. In general, the first thing to do is re-check the level to confirm it.

This is common sense. For example, if you heard a strange noise in your car, you would certainly listen for it again the next time you drove to double check if it was a real problem, right? You will see that in these pages we will frequently ask that you use common sense, as using your instincts or &ldquogut feeling&rdquo is a good way to avoid being misled by biased or inaccurate information on the web. See Getting started: a word of caution regarding medical information on the internet.

If your blood calcium level is high on more than one occasion, then it is probably time to get more serious about finding out why this is happening.

Causes of high blood calcium levels include:

  1. Primary hyperparathyroidism. This is the most common cause of high blood calcium levels. People with primary hyperparathyroidism usually have a benign tumor of the parathyroid glands (see What are the parathyroid glands? Regulation of calcium in the human body) causing excessive amounts of calcium to leave the bone and enter the blood.
  2. Malignancy (cancer). This is the second most common cause of high blood calcium levels, and has nothing to do with the parathyroid glands. Types of cancer that cause hypercalcemia of malignancy include cancers of the lung, Sein, esophagus, mouth, tongue, lip, kidney, ovary, uterus, and cervix. Blood-borne cancers such as lymphoma et multiple myeloma can also cause high calcium levels. Thankfully, hypercalcemia of malignancy is uncommon and generally not worth worrying about in most healthy people. (Really, please don&rsquot worry. Kindly read on.)
  3. Thiazide diuretics. Thiazide diuretics are a class of medicines that are commonly used to treat hypertension (high blood pressure). They cause the kidney to &ldquohold on&rdquo to calcium, preventing it from exiting in the urine and thereby increasing the blood calcium level slightly. Examples of thiazide diuretics are: hydrochlorothiazide (HCTZ), chlorothiazide, chlorothalidone, indapamide, and metolazone.
  4. Kidney disease, also known as renal failure or chronic renal failure. High blood calcium levels can be found in people with slow or reduced kidney function, including those on dialysis and those who have had a kidney transplant.
  5. Other rare causes, such as:
  • Familial hypocalciuric hypercalcemia (FHH), also known as benign familial hypocalciuric hypercalcemia (BFHH) since it is associated with normal health. This is a rare inherited trait characterized by a slightly high blood calcium level.
  • Milk-alkali syndrome, or taking too much calcium by mouth. Many antacids are calcium salts. In the past, people with stomach ulcers would treat themselves by drinking lots of milk and taking beaucoup (fistfuls) of calcium salt antacids, thereby raising the blood calcium level. This is very rare now, since powerful non-calcium-based antacids have become available over the counter.
  • Thyroid disease, such as hypothyroidism (too little thyroid hormone) and hyperthyroidism (too much thyroid hormone). The thyroid gland is a neighbor to the parathyroid glands but has a completely separate function. The thyroid gland governs metabolism, or how fast the cells in your body work. In rare cases of severe thyroid disease, blood calcium levels can become imbalanced.
  • Hypervitaminosis D, or too much vitamin D (See Vitamin D). In rare circumstances, people can receive toxic levels of vitamin D leading to high blood calcium. There have been a few interesting outbreaks of this related to errors in fortifying milk (see references below).
  • There are a few more rare causes of high blood calcium levels but we have decided to leave them out because they are so very rare as to barely be worth mentioning. So please note that this is not a complete list.

Primary hyperparathyroidism is the most common cause of high blood calcium levels (Figure 1).

This pie chart shows the most common causes of chronically elevated blood calcium levels, meaning when the calcium test is high more than once over several months.

Classical primary hyperparathyroidism is diagnosed when both the calcium level and the parathyroid hormone (PTH) level are above the normal range (calcium >10.5 mg/dL and PTH >65 pg/mL).

Non-classical primary hyperparathyroidism is diagnosed when the calcium level is elevated and the PTH level remains higher than it should be, given what the calcium level is (calcium >10.5 mg/dL and PTH 21-65 pg/mL, this is also known as an inappropriately normal PTH level &ndash see Establishing the diagnosis of primary hyperparathyroidism). Other causes of high blood calcium are listed above and most commonly refer to hypercalcemia of malignancy (high blood calcium levels due to cancer elsewhere in the body as described above) and use of thiazide diuretics. Patients with &ldquopossible primary hyperparathyroidism&rdquo in the pie chart are those in whom the PTH level was never checked however all of the other causes of high calcium were ruled out. Please note that renal failure (chronic kidney disease) can also cause high blood calcium levels but those patients were excluded from this analysis.

To summarize, about 90% of patients whose blood calcium levels are found to be high more than once have some form of primary hyperparathyroidism. If this has happened to you or a family member, you may wish to have the parathyroid hormone (PTH) level checked. A high or inappropriately normal PTH level will frequently establish the diagnosis of primary hyperparathyroidism (see Establishing the diagnosis of primary hyperparathyroidism). A low PTH level will suggest other causes of high blood calcium levels.

Where does this information come from?

The pie chart contains data derived from approximately 3.5 million Americans who receive care from a vertically-integrated health maintenance organization in California. The population studied is similar in size to the population of the state of Ohio. Through this unique research collaboration, UCLA Endocrine Surgery has been able to study both high blood calcium levels and primary hyperparathyroidism in a completely new way, looking at large, racially diverse populations in great detail with respect to their health outcomes (see How successful is parathyroid surgery?).